Si la Basse-Normandie est la première région du cheval en France, la biomasse  est aussi la première source d’énergie de notre pays. Deux facteurs qui, corrélés, révèlent un potentiel indéniable, surtout à l’aube des jeux équestres mondiaux de 2014 !

Et cette richesse locale, Patrick JOUIN l’a rapidement identifiée… A 50 ans, cet ancien directeur commercial relève un pari audacieux : créer une société de valorisation des déchets en capitalisant sur les ressources naturelles de la région. Plus précisément, il s’agit de transformer le fumier de cheval (biomasse) en agro-combustible.

Expatrié pendant 10 ans en Italie, ce normand a donc  amorcé le mécanisme dès son retour dans la région, en février 2012. Depuis, les étapes s’enchaînent les unes après les autres tel un système de courroie bien huilé, chaque cran activant le suivant.
En septembre 2012, il rejoint le Mastère Spécialisé Développement, Innovations et Marketing Territorial de l’EM Normandie afin de développer une expertise approfondie du développement économique local. Grâce au dispositif de coaching entrepreneurial instauré à l’Ecole depuis 2008, il bénéficie en complément d’un accompagnement personnalisé qui facilite la maturation de son projet : Equienergie est né !
En décembre 2012, le pôle de compétitivité de la filière équine Hippolia le labellise puis le Ministère de l’Industrie et de la Recherche lui décerne, en mai 2013, le prix de l’Innovation et lui octroie ainsi près de 45 000 € de financement !
Cette enveloppe est immédiatement allouée à trois laboratoires publics ainsi qu’à des acteurs normands de la filière industrielle pour mettre en place les technologies nécessaires au fonctionnement d’Equienergie et réaliser la première unité pilote de transformation…  Prochaine étape : l’intégration de Normandie Incubation... Un nouvel engrenage qui devrait lui permettre de connaître un jour son heure de gloire ! 

Contact : Patrick JOUIN
E-mail : pjouin@equienergie.fr