HRO 2007

 

Conférence internationale sur la Haute Fiabilité Organisationnelle (HFO-HRO)

29, 30 & 31 mai 2007 - Deauville

Depuis une vingtaine d’années, un groupe d’experts nous invite à renouveler notre approche du risque. Il suggère que la fiabilité de nos infrastructures et de nos industries sensibles ne peut être envisagée sous l’angle de la seule technique et qu’il nous faut transformer nos attitudes et nos comportements, nos modes d’organisation et d’intervention. Ce groupe est né à l’Université de Berkeley en 1985 autour du Professeur Karlene Roberts. Sa particularité : le goût du réel, l’épreuve des faits. Réunissant géographes, ingénieurs civils, analystes du droit public et environnemental, chercheurs en comportement organisationnel et humain, ses équipes ont séjourné, depuis plus de 20 ans, sur des porte-avions nucléaires et des plates-formes off-shore, ont participé à des opérations avec des gardes-côtes et sont intervenus en Louisiane au lendemain de Katrina… Pendant longtemps, collectif invisible, le « groupe High Reliability Organizations de Berkeley » est aujourd’hui réuni dans le Centre de Recherche sur les Risques Catastrophiques de Berkeley. Ce centre accueille des chercheurs du monde entier et plusieurs chercheurs français y travaillent actuellement. Le cœur de leurs études est l’Organisation à Haute Fiabilité, à savoir une organisation soumise à des exigences de haute fiabilité en raison de ses activités qui sont susceptibles d’induire des conséquences catastrophiques.

C’est à l’instigation du groupe de Berkeley, Karlene Roberts, Robert Bea, Ian Mitroff et du français Philippe Baumard, que l’Ecole de Management de Normandie a organisé et accueilli à Deauville la première conférence internationale en Europe sur la Haute Fiabilité Organisationnelle, les 29, 30 et 31 mai 2007.

Cette manifestation a fait suite à la création en 2006 par l’Ecole de Management de Normandie d’un Mastère Spécialisé Prévention des Risques Technologiques et Fiabilité des Organisations qui partage la préoccupation affichée par le groupe de Berkeley : concilier la sécurité des personnes, la performance des organisations et la résilience de nos sociétés en faisant toute leur place aux dimensions managériales et organisationnelles de la gestion des risques.

80 experts, dirigeants et chercheurs internationaux
160 participants

Le défi consistait à organiser sur ce thème une rencontre véritablement transatlantique, entre praticiens et chercheurs appartenant à tous les grands secteurs d’activité concernés par la question.

  • 80 experts, dirigeants, chercheurs internationaux ont débattu :
  • des chercheurs de renommée internationale comme William H. Starbuck (NYU, Oregon), Karlene Roberts (Berkeley), Sim Sitkin (Duke), René Amalberti (Hôpital du Val de Grâce), Patrick Lagadec (Polytechnique), le criminologue Peter Manning (Brooks),
  • des représentants des autorités de régulation : William E. Wright, membre de la Commission de Sûreté Chimique US, Paul Louis Arslanian, Directeur du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses de la Sécurité de l’aviation civile, le BEA français, aux côtés de son homologue Christopher Hart, dirigeant de la Federal Aviation Administration,
  • des praticiens quotidiennement confrontés au risque comme le Commandant du centre d’entraînement anti-terroriste et de gestion des feux de San Bernardino, Californie Gary Provensal et les pompiers des Bouches du Rhône (SDIS 13) et l’Ecole Centrale d’Application de la Sécurité Civile, le commandant du GIGN français et son homologue américain, Tony Hare, spécialiste de la prise d’otages, …
  • des dirigeants d’entreprise à hauts risques : BP, Shell, Gazprom, EDF … et de celles qui les assurent : Swiss RE, American Steamship Owners Mutual Protection and Indemnity Association, Inc.
  • 160 participants à la Conférence HRO. L’assistance était composée :
  • à parts égales de chercheurs et de professionnels.
  • une majorité d’étrangers : 70 venaient de France, 31 des Etats-Unis, 55 du reste de l’Europe et 4 de l’Australie et du Japon.

Contact

Olivier LASMOLES
Contacter par mail