L'internationalisation des PME innovantes, 2011

 "L'internationalisation des PME innovantes"

dans les locaux de l'ESCEM à Poitiers
du jeudi 8 au vendredi 9 décembre 2011

 

Télécharger l'appel à communications

 

Organisé par Pascale Bueno Merino, Professeur d’entrepreneuriat international et Directrice de la Recherche à l’EM Normandie, et Richard Soparnot, Professeur de management stratégique et Directeur de l’Axe de Recherche Entrepreneuriat et Stratégies d’Innovation à l’ESCEM et avec le soutien de l'Association Internationale de Recherche en Entrepreneuriat et PME (AIREPME) et de l'Académie de l'Entrepreneuriat et de l'Innovation (AEI).

Le thème

Le colloque se propose, au travers de contributions académiques et managériales, d’examiner la relation entre l’innovation et l’internationalisation dans les petites et moyennes entreprises. Cette relation est de nature complémentaire lorsque la pénétration de nouveaux marchés étrangers est facilitée par l’innovation grâce à l’avantage de différenciation qu’elle génère. De façon réciproque, l’internationalisation permet l’optimisation de la stratégie d’innovation via un amortissement accéléré des frais de recherche et développement ou l’accès à des ressources technologiques étrangères. En effet, selon une étude récente du Centre d’Analyse Stratégique (La Note d’Analyse Economie-Finances, octobre 2010, n°197), l’internationalisation est créatrice de valeur pour les PME par l’effet levier qu’elle entraîne sur les ressources. En effet, « en étant présentes sur les marchés étrangers, les firmes ont accès à des savoirs spécifiques qui combinés à leurs propres actifs sont sources d’avantage technologique ». L’internationalisation est, dans cette perspective, un accélérateur de l’innovation. Cependant, la consommation de ressources et le besoin d’expertises engendrés par la poursuite simultanée de ces deux axes de développement peut conduire à un dilemme et contraindre la PME à faire des choix en terme d’allocation de ressources et de compétences. La relation entre innovation et internationalisation apparaît alors comme antagonique.

Les journées du 8 et 9 décembre 2011 ont pour objectif d’apporter des réponses aux interrogations suivantes :

  • Comment la PME engagée dans une stratégie d’innovation technologique parvient-elle à assurer parallèlement le développement international de son activité ?
  • Sur quels types de ressources et de compétences intra ou interorganisationnelles peut-elle s’appuyer pour résoudre le dilemme innovation-internationalisation ?

Comité scientifique

Jocelyne Abraham (IAE de Tours)
Sandrine Berger-Douce (IAE de Valenciennes)
Dominique Bessire (IAE Orléans)
Roxana Bobulescu (Grenoble Ecole de Management)
Maria Bonnafous-Boucher (Advancia-Negocia)
Franck Brillet (IAE de Tours)
Olof Brunninge (Jönköping International Business School, Suède)
Pascale Bueno Merino (EM Normandie)
Camille Carrier (Université du Québec à Trois-Rivières, Canada)
Didier Chabaud (Université d’Avignon)
Nazik Fadil (EM Normandie)
Alain Fayolle (EM Lyon)
Yvon Gasse (Université Laval, Québec, Canada)
Olivier Germain (Université du Québec à Montréal, Canada)
Pascal Glemain (ESSCA)
Samuel Grandval (ESCEM)
Patrick Joffre (IAE de Basse-Normandie, EM Normandie)
Daniel Leroy (IAE de Tours)
Olivier Meier (Université Paris XII)
Maryline Meyer (Groupe Sup de Co Montpellier)
Jean-Claude Pacitto (Université Paris XII)
François Pantin (Université du Maine)
Yvon Pesqueux (CNAM Paris)
Louis Raymond (Université du Québec à Trois-Rivières, Canada)
Sébastien Ronteau (ESSCA)
Sylvie Sammut (Université de Montpellier 1)
Jean-Yves Saulquin (ESCEM)
François Silva (ESCEM)
Richard Soparnot (ESCEM)
Josée St-Pierre (Université du Québec à Trois-Rivières, Canada)
Ivan Vaghely (Université du Québec à Trois Rivières, Canada)
Olivier Torrès (Université de Montpellier 1, EM Lyon)

Contact

Pascale BUENO MERINO
Contacter par mail