Atelier de l'AIMS, 2011

ATELIER "METHODOLOGIE" DE L’AIMS

JOURNEE "Les approches mixtes : combiner quantitatif et qualitatif"

Ecole de management de Normandie (campus de Caen)
Jeudi 31 mars 2011

 

Présentation et vocation de l’atelier "Méthodologie"

L’atelier "Méthodologie" de l’AIMS a pour vocation de réunir des chercheurs francophones ou francophiles qui s’intéressent aux méthodes de recherche mobilisées dans les travaux en management (stratégie, théorie des organisations ou comportement organisationnel). Il est destiné à faire partager les évolutions récentes des méthodes. Des journées de recherche sont régulièrement proposées. Les contributions attendues peuvent prendre la forme de synthèses de la littérature, de contributions personnelles sur un aspect particulier, d’introductions ou développements de méthodes utilisées dans des disciplines en dehors du management. Les exemples d’applications de la méthode ou de la technique sont bienvenus dès lors qu’ils permettent d’illustrer la contribution de l’auteur. Cet atelier n’est pas restreint aux seuls chercheurs en management stratégique. Il est ouvert à toutes les disciplines de gestion et hors gestion dans la mesure où la contribution indique l’intérêt potentiel de la méthode, ou technique, au management ou à la stratégie.

La journée "Epistémologies et Méthodologies de Recherche"

Le thème

La journée porte sur les démarches de recherche mixtes qui allient des méthodes ou techniques à la fois qualitatives - qui reposent souvent sur du discours ou de l'observation - et quantitatives - qui impliquent un recueil de valeurs ou un comptage. Ces démarches dites "multi-méthodes […], multi-stratégies […], méthodes mixtes […] ou méthodologies mixtes" (Bryman, 2006) ne sont pas nouvelles. Par exemple, la recherche "Adaptative to environment jolts" de Meyer (1982, 1992), considérée comme une recherche exemplaire (Frost & Stablein, 1992), est une approche mixte. Cette étude de l'adaptation organisationnelle lors de la grève des hôpitaux de San Franscisco en 1975 allie à la fois une enquête par questionnaires auprès des hôpitaux de la ville traitée avec des régressions et l'étude longitudinale de trois de ces hôpitaux.

Ces méthodes mixtes sont actuellement en plein essor, donnant lieu à des ouvrages spécifiques ou des chapitres dans les manuels de méthodologies qui viennent compléter les approches qualitative et quantitative (ex: Creswell, 2009). Leur développement n'implique pas l'absence de critiques, notamment épistémologiques. En effet, il existe des incompatibilités ontologique et épistémologique entre certaines méthodologies qualitatives et quantitatives. Par ailleurs, certaines postures paradigmatiques qui associent étroitement épistémologie et méthodologie conduisent les méthodes mixtes à une impasse (Greene et al., 1989).

La journée est ouverte à tout type d'approche mixte. On distingue généralement les approches séquentielles où les méthodologies qualitatives et quantitatives sont utilisées successivement et les approches concourantes qui allient simultanément les deux approches (Creswell, 2009), par exemple dans un objectif de triangulation (Jick, 1979). La journée est également ouverte à des méthodologies spécifiques qui allient qualitatif et quantitatif telles que l'approche QCA (qualitative comparative analysis) de Ragin (1987), case study survey (Larsson, 1993), les méthodologies des réseaux sociaux (Scott, 2005), les méthodes séquentielles (Abott, 1990), la cartographie cognitive (Huff, 1990), l'analyse lexicographique et d’assortiment (optimal matching analysis) (Levitt et Nass, 1989)... Cette liste n'est pas limitative.

Plusieurs types de contributions sont attendus :

Les communications peuvent être de nature théorique. Elles peuvent par exemple porter sur les problèmes épistémologiques liés à ce type de méthodologie ou une approche mixte spécifique. Il peut s'agir de typologies d'approches mixtes ou encore de problématiques qui seraient caractéristiques des approches mixtes. Les critiques de ce type d'approches, par exemple en termes de cohérence, sont également bienvenues.

Des communications peuvent porter sur des développements récents de méthodologies, comme l'a fait Rihoux (2006) pour la méthode QCA. Une partie empirique illustrative est bienvenue. Il peut s'agir par exemple d'introduire et illustrer les développements récents d'une méthode (Cossette, 2008).

Enfin, il peut également s'agir d'illustration de méthodes mixtes séquentielles plus traditionnelles. Dans ce cas, la contribution devra mettre en valeur l'articulation des méthodes qualitatives et quantitatives et montrer en quoi le recours à plusieurs méthodes améliore la recherche.

Références :
  • Abbott, A 1990, 'A Primer on Sequence Methods', Organization Science, vol. 1, no. 4, pp. 375-92.
  • Bougon, MG, Weick, KE & Binkhorst, KE 1977, 'Cognition in Organizations: An Analysis of the Utrecht Jazz Orchestra', Administrative Science Quarterly, no. 22, pp. 606-39.
  • Bryman, A 2006, 'Integrating Qualitative and Quantitative Research: How is it Done?', Qualitative Research, vol. 6, no. 1, pp. 97-113.
  • Cossette, P 2008, 'La cartographie cognitive vue d’une perspective subjectiviste : mise à l’épreuve d’une nouvelle approche', M@n@gement, vol. 11, no. 3, pp. 259-81.
  • Creswell, JW 2009, Research Design: Qualitative, Quantitative and Mixed Methods Approaches, Thousand Oaks, Sage.
  • Frost, P & Stablein, R (eds) 1992, Doing Exemplary Research, Newbury Park, Sage.
  • Greene, JC, Caracelli, VJ & Graham, WF 1989, 'Toward a Conceptual Framework for Mixed-Method Evaluation Designs', Educational Evaluation and Policy Analysis, vol. 11, no. 3, pp. 255-74.
  • Huff, A 1990, Mapping Strategic Thought, New York, Wiley.
  • Jick, TD 1979, 'Mixing Qualitative and Quantitative Methods: Triangulation in Action', Administrative Science Quarterly, vol. 24, no. 4, pp. 602-11.
  • Larsson, R 1993, 'Case Survey Methodology: Quantitative Analysis of Patterns across Case Studies', Academy of Management Journal, vol. 38, no. 6, pp. 1515-48.
  • Levitt, B & Nass, C 1989, 'The lid on the garbage can: Institutional constraints on decision making in the textbook publishing industry', Administrative Science Quarterly, vol. 34, no. 2, pp. 190-207.
  • Meyer, AD 1982, 'Adapting to Environmental Jolts', Administrative Science Quarterly, vol. 27, no. 4, p. 515.
  • Ragin, CC 1987, The comparative Method: Moving Beyond Qualitative and Quatitative Strategies, Berkeley, University of California Press.
  • Rihoux, B 2006, 'Qualitative Comparative Analysis (QCA) and Related Systematic Comparative Methods: Recent Advances and Remaining Challenges for Social Science Research', International Sociology, vol. 21, no. 5, pp. 679-706.
  • Scott, J 2005, Social Network Analysis, 2nd edition, Thousand Oaks, CA, Sage.

Déroulement de la journée (programme)

La journée "Les approches mixtes : entre quantitatif et qualitatif" s’inscrit dans le cadre du groupe thématique "Méthodologie" de l’AIMS. Elle vise à favoriser des échanges focalisés sur ce thème. L’esprit de cette journée est davantage celui d’un workshop plutôt que d’une conférence. Il s’agit de favoriser la discussion des papiers ou des débats autour des papiers plus que la présentation de ces derniers. De ce fait, le nombre de participants est limité à 30 personnes maximum. Les auteurs sont invités à soumettre un résumé étendu de 2 à 4 pages qui présente l’intérêt du sujet, décrit rapidement le contenu de l’article et résume la contribution. La soumission des résumés étendus s’effectuera par e-mail à isabelle.royer@univ-lyon3.fr .
Les résumés étendus feront l’objet d’une sélection par le comité scientifique qui privilégiera, dans l’ordre, les articles de recherche, les synthèses, puis les exemples d’application. Les auteurs retenus par le comité scientifique seront invités à envoyer leur article en version électronique aux normes de mise en forme de l’AIMS avant le 27 février 2011. Ils s’engagent par ailleurs à effectuer, en plus de la présentation de leur article, le commentaire d’un autre article de la journée. Ce commentaire de 5 à 6 minutes doit mettre en avant quelques aspects de l’article qu’il/elle a particulièrement appréciés, une ou deux critiques, ainsi qu’une piste de solution pour répondre aux critiques. Ces commentaires ont pour objectif de lancer le débat et essayer d’aller au-delà de l’article. Tous les participants pourront télécharger les articles de la journée 3 semaines avant la date de la journée. A l’issue de cette journée, certains auteurs pourront être sollicités pour participer à une table ronde de l’AIMS (l’année suivante) ou à un dossier de revue.

Comité scientifique

Sous la responsabilité d'Olivier Germain (EM Normandie) et Isabelle Royer (IAE de l'U. de Lille)
Florence Allard-Poesi (U. Paris Est)
Barthélémy Chollet (Grenoble Ecole de Management)
Pierre Cossette (UQAM)
Bernard Forgues (EM Lyon Business School)
Emmanuel Josserand (HEC Genève, EM Normandie)
Jean-Louis Lacolley (EM Normandie)
Sébastien Liarte (U. Limoges)
Philippe Monin (EM-Lyon Business School)
Caroline Mothe (U. de Savoie)
Benoît Rihoux (Université catholique de Louvain)
Martine Séville (U. Lyon II)
Raymond-Alain Thiétart (ESSEC)
Philippe Zarlowski (ESCP Europe)

Comité d’organisation

Terence Geffroy (EM Normandie)
Olivier Germain (EM Normandie)
Ludovic Jeanne (EM Normandie)

Contacts

Terence Geffroy (Assistant pédagogique et de recherche, EM Normandie)
Phone : +33 (1) 31 46 71 97
Fax : +33 (1) 31 43 81 01
Contacter par mail

Olivier GERMAIN
Contacter par mail

Isabelle ROYER
Contacter par mail

<< retour